Retour aux articles

Comment bien mener un entretien d’embauche ?

Qui a dit que l’entretien d’embauche était un exercice facile pour le recruteur ? Il demande une véritable expertise et un savoir-faire, car embaucher est un métier ! Voici tout de même quelques astuces pour vos prochains rendez-vous avec des candidats. Et pour les suivants, pourquoi ne pas faire appel à un cabinet de recrutement ?

Respecter les différentes étapes de l’entretien pour avoir un cadre

 

Afin d’être correctement structuré, de bien se comprendre et de mettre toutes les parties à l’aise, il est conseillé de respecter lors de l’entretien de recrutement certains codes, à suivre en plusieurs étapes.

 

La première étant de vous présenter, d’expliquer dans quel cadre s’inscrit cette embauche, rappeler dans les grandes lignes le poste dont il est question ainsi que la manière dont va se dérouler l’entretien.

 

La seconde étape est celle pendant laquelle le candidat se présente à son tour, explique son parcours et les éléments présents dans son CV et sa lettre de motivation. C’est le moment de rebondir si nécessaire sur certains éléments.

 

Ensuite, revenez sur l’entreprise et le poste proposé. Présentez en détail votre structure, ses objectifs, ses valeurs, ainsi que l’équipe, mais aussi ses missions et plus largement les éléments relatifs à l’environnement de travail : les horaires, le salaire, les congés etc. Cela doit être un temps d’échange au cours duquel le candidat peut poser ses questions.

 

Puis, concluez l’entretien : demandez au candidat s’il a d'autres interrogations et n’oubliez pas de le tenir au courant de la suite du processus s'il correspond au profil recherché.

 

Enfin, le candidat parti, faites un bilan à chaud de vos impressions, cela vous évitera d’oublier certains éléments et vous aidera à prendre une décision. Portez une attention particulière aux questions posées par le candidat : cela peut être un indicateur de sa motivation

.

Règles de non-discrimination : ce que l’on peut demander ou non

 

En matière d’entretien, la législation est stricte concernant les éléments qui peuvent être demandés ou non. Ainsi, le Code du Travail énonce “Les informations demandées, sous quelque forme que ce soit, au candidat à un emploi ne peuvent avoir comme finalité que d'apprécier sa capacité à occuper l'emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles. Ces informations doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l'emploi proposé ou avec l'évaluation des aptitudes professionnelles.”

Ainsi, il est donc nécessaire de bannir les questions relatives à :

 

  • La situation familiale, type “Etes-vous en couple ? Avez-vous des enfants ? Avez-vous le projet d’en avoir bientôt ?”.
  • Les questions sur les antécédents judiciaires sont également à proscrire, à moins que le poste exige explicitement un casier vide.
  • Les interrogations personnelles telles que “Quelles sont vos croyances ? Appartenez-vous à un syndicat ? Quelles sont vos origines ?” sont également à exclure car indiscrètes et surtout discriminatoires.

 

Externaliser pour recruter des nouveaux talents facilement et efficacement

 

Nous l’avons vu, ce n’est pas toujours simple de mener un entretien sans embûche ! Alors pour être sûr de trouver la perle rare, de nombreuses entreprises, de tous secteurs et de toutes tailles, font appel à des agences d’emploi pour les aider dans cette démarche.

 

Publication des offres, sourcing candidat, entretiens, gestion administrative et suivi après l’intégration : les différentes étapes du recrutement sont prises en charge. De quoi permettre aux dirigeants, managers et services RH de se concentrer sur leur cœur de métier et de bénéficier de collaborateurs précautionneusement choisis.