Retour aux articles

Industrie et souveraineté économique : valoriser notre outil productif et nos territoires

La crise du covid-19 et la reconversion dans l’urgence des chaînes de production pour faire face à la pénurie de matériel sanitaire replacent aujourd’hui l’industrie au cœur des enjeux de souveraineté économique.

Si la réactivité et la rapidité d’adaptation des entreprises industrielles françaises

sont à souligner, il apparaît essentiel de mettre en œuvre un plan d’action à l’échelle nationale et européenne, afin de transformer notre paysage productif et garantir notre autonomie stratégique.

Un tel plan d'action devra notamment s’appuyer sur des stratégies de filières à l’échelle des territoires, sur la valorisation de nos actifs industriels existants, et sur la mise en place d’un cadre favorable aux projets de réindustrialisation.

En quelques semaines, des PME, ETI et grandes entreprises industrielles ont su reconvertir leurs activités pour fabriquer de façon intensive des masques, des respirateurs ou encore du gel hydroalcoolique. Cette capacité d’adaptation rapide de nos entreprises ne doit pas dissimuler la brutalité des effets de la crise économique que l’on peut d’ores et déjà prévoir. Afin de rendre notre tissu industriel plus résilient et pour acquérir une plus grande souveraineté à l'échelle nationale et européenne, il faut anticiper et dès à présent commencer à le reconfigurer en profondeur.

En effet, même si les mesures prises par le gouvernement - comme la prise en charge du chômage partiel - ont des effets bénéfiques à court terme, la crise sanitaire que nous traversons aura des conséquences économiques importantes. Les mesures de restrictions de déplacements et la baisse globale de la consommation engendreront une forte hausse du chômage et de nombreuses fermetures d'entreprises.

Des dispositifs de revitalisation devront être activés pour soutenir l’emploi dans les territoires les plus concernés et fragiles. Le dialogue social - dans les entreprises et les branches - devra se renforcer pour déployer des mesures sociales, maintenir et développer les compétences, et accompagner les transitions professionnelles.

Définir les filières d’autonomie stratégique, approfondir la souveraineté économique européenne

Accompagner les entreprises impactées et soutenir l’emploi ne suffiront pas. La crise du Covid-19 a révélé l’importance stratégique de la filière santé, mais la